Les blouses blanches de Madrid jettent l’éponge

Publié le 29/12/2012

Plus d’un mois après le début de leur mouvement, les médecins de Madrid ont mis fin vendredi à la grève illimitée qu'ils menaient depuis un mois contre la décision du gouvernement régional de privatiser la gestion d'hôpitaux et de centres médicaux publics. "Nous avons levé l'appel à la grève parce que, pour nous, ce n'était pas une fin mais un moyen, c'était notre seul moyen de pression" pour tenter d'éviter le vote du plan de privatisation, a déclaré à l'Agence France Presse la porte-parole de l'association de médecins madrilènes AFEM, Fátima Brañas. Commencé le 26 novembre, ce mouvement visait le retrait d'une réforme du gouvernement conservateur de la région de Madrid prévoyant de privatiser la gestion de 27 centre médicaux et de six hôpitaux. La loi a été votée jeudi après-midi par le Parlement régional. Le mouvement a entraîné "la suspension de plus de 6.000 interventions chirurgicales et l'annulation de plus de 4.000 consultations", selon les autorités. Des chiffres remis en question par Mme Brañas. Les coupes sur la santé au niveau régional s'ajoutent aux 7 milliards d'euros d'économies annuelles dans la santé publique décidées par le gouvernement espagnol de Mariano Rajoy.


Source : legeneraliste.fr