Les auto-entrepreneurs plombent les caisses de retraite des libéraux

Publié le 18/02/2010

Le succès du statut d'auto-entrepreneur menace l'équilibre financier de la caisse de retraites des professions libérales, s'inquiète son président Jacques Escourrou, qui en a appelé jeudi au gouvernement pour trouver une solution. Instauré en 2009, ce statut permet aux salariés, chômeurs, retraités ou étudiants de développer une activité en ne payant des impôts et des cotisations sociales que s'ils génèrent un chiffre d'affaires. Les médecins n’ont pas la possibilité d’utiliser ce statut. Pour leur retraite, les auto-entrepreneurs sont affiliés à la Caisse nationale d'assurance vieillesse des professions libérales (CNAVPL) qui gère les retraites de bases des libéraux et dont fait notamment partie la CARMF. La CNAVPL « voit arriver, sans concertation ni aménagement, 150 000 nouveaux cotisants à très faibles revenus, en plus des 600 000 gérés actuellement » s'alarme M. Escourrou dans un communiqué. Il précise avoir fait part dans un courrier au Premier ministre, François Fillon, de ses vives inquiétudes pour l’équilibre financier de la caisse.


Source : legeneraliste.fr