Les antirétroviraux, avancée scientifique de 2011, selon Science

Publié le 23/12/2011

L'essai clinique ayant montré que les antirétroviraux permettaient d'éliminer quasiment le risque de transmission du virus du sida par des séropositifs est, selon le palmarès annuel de la revue Science publié jeudi, l'avancée scientifique la plus importante de 2011. Trente ans après le début de l'épidémie de sida, cet essai clinique international mené auprès de 1.763 couples surtout hétérosexuels, dans neuf pays, a démontré que des séropositifs prenant très tôt des ARV, réduisaient à près de zéro la transmission du VIH à leur partenaire. Ces résultats, dévoilés aux Etats-Unis en mai, ont établi que les ARV peuvent non seulement contenir l'infection par le VIH en réduisant la charge virale des personnes infectées, mais aussi empécher la transmission de ce rétrovirus à des sujets sains. Science a également retenu neuf autres travaux scientifiques jugés comme les plus significatifs en 2011, dont un essai clinique qui a permis de révéler le premier vaccin antipaludique prometteur appelé RTS,S.


Source : legeneraliste.fr