Arthrose

Les AASAL réhabilités ?  Abonné

Publié le 24/04/2015

Crédit photo : SPL/PHANIE

Au-delà de la question du remboursement, la place des antiarthrosiques d’action lente (AASAL) dans la prise en charge de l’arthrose continue de faire débat, y compris au sein de la communauté rhumatologique. Les recommandations de l'OARSI (Osteoarthritis Research Society International) de 2014 sur l'arthrose du genou leur attribuaient un effet antalgique incertain et estimaient leur usage à visée structurel inapproprié, tout en reconnaissant leur parfaite tolérance.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte