Urgence sanitaire

L’Eprus en guerre contre le « Général Hiver »  Abonné

Publié le 10/02/2012
Alors que le niveau 2 du plan grand froid a été déclenché dans plusieurs départements, les maraudes s’intensifient avec, cette année, une nouveauté : des médecins à la retraite, réservistes de l’Établissement de préparation et de réponse des urgences sanitaires épaulent désormais les bénévoles des associations lors des maraudes. Comme Philippe Parmentier avec le Samu social de Lille.

Crédit photo : ©Photo Researchers BSIP

La semaine dernière c’était la première fois pour le Dr Philippe Parmentier. Cet ancien médecin généraliste, jeune retraité de 63 ans, a répondu présent à l’appel de l’Eprus (Établissement de préparation et de réponse des urgences sanitaires). Sa mission ? Épauler le Samu Social de Lille et aller à la rencontre des sans-abri. En effet, depuis le 1er février, le niveau 2 du plan grand froid, mis en œuvre lorsque la température est négative le jour et comprise entre -5 °C et -10 °C la nuit, a été déclenché dans plusieurs départements par les préfets.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte