Si « Le Généraliste » était paru en juin 1913

L’empereur Julien l’Apostat et les médecins

Publié le 01/06/2015

« Alors qu’on tend de plus en plus à transformer les médecins en fonctionnaires, il n’est pas sans intérêt de rappeler aujourd’hui que les lois impériales de Rome exemptaient les principaux d’entre eux de toute charge publique. On ne pouvait les forcer d’être membres du Conseil, ni d’exercer les magistratures municipales. S’ils devenaient sénateurs de Rome ou de Constantinople, ils jouissaient des honneurs et des prérogatives attachés à leur place, sans en remplir en réalité les fonctions et sans en supporter les charges.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)