Légère hausse de syndromes de Guillain-Barré avec la vaccination anti-grippale aux USA

Publié le 13/03/2013

La vaccination contre la grippe pandémique A (H1N1) aux Etats-Unis en 2009-10 est liée à une légère augmentation des cas de syndromes de Guillain-Barré (SGB), selon une étude publiée mercredi. Sur les 23 millions d'Américains qui ont reçu des vaccins inactivés sans adjuvants lors de la campagne de vaccination contre la grippe, l'étude, réalisée par des chercheurs américains, a trouvé 77 cas de SGB, soit 1,6 cas de Guillain-Barré excédentaire pour chaque million de personnes vaccinées, par comparaison aux personnes non vaccinées. L'incidence des cas de SGB était deux fois plus importante dans les 42 jours après la vaccination que dans le reste de la période étudiée, selon ces travaux parus dans The Lancet. a la même époque, quelque 61 millions de cas de grippe A (H1N1) ont été répertoriés aux Etats-Unis en 2009-10. Ils ont entraîné 274.000 hospitalisations et 12.470 décès. Le programme de vaccination aurait permis d'éviter entre 4.000 et 10.000 hospitalisations ainsi que 200 à 500 décès, d'après les estimations. Pour les chercheurs, les résultats de l'étude ne remettent donc pas en cause l'intérêt de la campagne de vaccination dont les bénéfices «dépassent grandement» les risques.


Source : legeneraliste.fr