Léger recul pour le dépistage du cancer du sein

Publié le 05/04/2011

Le dépistage organisé du cancer du sein marque un léger recul, pour la première fois depuis sa généralisation à l'ensemble du pays selon l'Institut de veille sanitaire (InVS) qui vient de publier un bilan de ce dépistage. Alors que le taux de participation était en constante augmentation jusqu’en 2009 où il a atteint 52,3 %, l'InVS a fait état d'une «légère diminution» (52%), pour la première fois depuis 2004. Il existe en effet de fortes disparités régionales, avec des taux de participation supérieurs à 60% (période 2009-2010) en Pays-de-la-Loire, Limousin et Bretagne, tandis que Corse, Guyane et Provence-Alpes-Côte d’Azur affichent des taux inférieurs à 45 %. L'Ile-de-France affiche le plus mauvais taux (39,4%), très loin de la référence européenne (70%). Par département,la Haute-Vienne remporte la palme de la participation et Paris celle de la lanterne rouge.


Source : legeneraliste.fr