Diagnostic

L’échographie en médecine générale : gadget ou révolution ?  Abonné

Publié le 16/02/2018
L’échographie deviendra-t-elle aussi indispensable que le stéthoscope dans les cabinets de médecine générale ? Sans aller jusque-là, tout le monde s’accorde sur l’intérêt potentiel de la technique comme outil de débrouillage en soins primaires. D’autant que les fabricants proposent des appareils de plus en plus petits et abordables. En revanche, la réalisation de véritables échographies par le généraliste reste sujet à débat.

Signe des temps, début janvier se tenait à Paris le 1er congrès d’échographie en médecine générale, réunissant près de 400 généralistes. « C’était au-delà de nos espérances », commente le Dr Jean-Marie Bourgeois, à l’origine de l’initiative.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte