Gardes

Le volontariat s’essouffle Abonné

Publié le 11/02/2011
Le volontariat s’essouffle


©ADAM GAULT/SPL/PHANIE

Session plénière ce vendredi au conseil national de l’Ordre : la Commission nationale de la permanence des soins et des urgences médicales y présente son rapport annuel sur l’état des lieux de la PDS en France. En 2010, le volontariat s’est globalement maintenu et les réquisitions ont diminué. Mais François Simon, le "Monsieur gardes" de l’Ordre s’inquiète de l’érosion du volontariat.

Oui, les généralistes continuent, vaille que vaille, à assurer leurs tours de garde. Tel est le premier enseignement que livre la dernière enquête du Conseil national de l’Ordre sur l’état des lieux de la permanence des soins en janvier 2011. Ils sont ainsi au minimum 60 % de généralistes libéraux à participer aux tableaux de garde dans deux tiers des départements. Mais pour encore combien de temps ? En effet, comme le relèvent les auteurs de l’étude, « on constate, après analyse département par département, une érosion du volontariat ».Chiffres à l’appui. Alors que, l’an passé, l’Ordre…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte