Permanence des soins

Le volontariat de la garde n’empêche pas les réquisitions  Abonné

Publié le 18/12/2009
Ils l’ont obtenu ! En septembre 2003, les pouvoirs publics accèdent à une vieille revendication de la profession : chaque médecin pouvant désormais choisir de participer ou non au tour de garde. Les années suivantes la Pds sera revalorisée. Mais les réquisitions, en dépit de ces avancées, n’ont jamais complètement cessées.

Septembre 2003 ! Le décret sur la permanence des soins est publié au Journal Officiel. Il institue pour la première fois le volontariat de la garde. Et marque la fin d’un bras-de-fer inédit de sept mois entre la profession et les pouvoirs publics : deux cent treize jours de grève des gardes! Une véritable révolution conceptuelle à l’époque que le Conseil de l’Ordre formalise en réécrivant l’article 77 du code de déontologie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte