Le virus mutant H5N1 inquiète les ministres du GHSI

Publié le 10/12/2011

Le nouveau virus mutant mis au point par des chercheurs néerlandais inquiète les autorités sanitaires. Après l’annonce par le centre médical Erasmus de Rotterdam, de la création d’un virus mutant de la grippe aviaire H5N1 capable de se transmettre entre mammifères et potentiellement "dangereux" pour l'homme, le sujet a été évoqué par les ministres de la Santé des principaux pays occidentaux, réunis vendredi à Paris autour de Xavier Bertrand. "Une grande vigilance s'impose. C'est une question dont nous avons beaucoup parlé ce matin", a indiqué le ministre français de la Santé à l'issue d'une réunion de l'Initiative mondiale sur la sécurité sanitaire (GHSI), groupe d'échanges d'informations sur les menaces sanitaires réunissant les pays du G7, le Mexique, la Commission européenne et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). De son côté, le commissaire chargé de la Santé John Dalli qui participait à la réunion a expliqué que la Commission européenne avait reçu l'assurance de la part des autorités néerlandaises que "le virus était stocké de manière très sûre" et "que les autorisations nécessaires avaient été données" pour effectuer ces recherches. "Nous avons découvert" que la transmission du virus entre les hommes "est effectivement possible et peut se faire plus facilement que ce que nous pensions", expliquait en début de semaine dans un communiqué le Pr Ron Fouchier du centre Erasmus. "En laboratoire, il a été possible de changer le H5N1 en virus (...) qui peut facilement se répandre dans l'air. Ce processus peut aussi intervenir de manière naturelle", a assuré le chercheur néerlandais.


Source : legeneraliste.fr