Le veto des vétos  Abonné

Publié le 13/01/2012

Voici le courrier que je me suis permis d’envoyer à cette brillante Mme Françoise Tenenbaum, après sa toute aussi brillante proposition de combler le déficit en médecin. Labourage et pâturages ne sont-ils pas les deux mamelles de la France...

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte