DMLA

Le VEGF-trap aussi efficace que le ranitizumab  Abonné

Publié le 03/06/2011
La possibilité de ne l’injecter qu’un mois sur deux enthousiasme les ophtalmologistes qui peinent à effectuer le suivi rapproché des DMLA sous anti-VEGF.

Crédit photo : ©GARO/PHANIE

Le VEGF trap (aflibercept) est un antiVEGF sous forme de récepteurs solubles qui agit comme un leurre pour capturer le facteur de croissance VEGF. Ce mécanisme d’action est différent du Lucentis (ranitizumab) et de l’ Avastin (bévacizumab) qui sont des anticorps monoclonaux utilisés dans la DMLA humide. « Les anti-VEGF ont changé le devenir fonctionnel des patients mais au prix d’injections répétées » a précisé le Pr Michel Weber (CHU de Nantes) en insistant sur la contrainte de revoir très fréquemment les patients dans le cadre d’une démographie déclinante de spécialistes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte