Personnes âgées

Le vaccin contre le zona fait ses preuves aux USA

Publié le 13/01/2011
Selon une étude publiée dans le JAMA, l’efficacité du vaccin contre le zona des sujets âgés se confirme dans la pratique aux Etats-Unis. Celui-ci, bien qu’ayant obtenu une AMM européenne, n’est pas encore commercialisé en France. En tous cas pour l’instant.

Crédit photo : ©SPL PHANIE

Une étude tout juste publiée dans le JAMA montre que la vaccination contre le zona (Zostavax®, Sanofi Pasteur MST) des personnes de plus de 60 ans permet de réduire le risque de développer la maladie de 55 %. Cette étude - menée aux États-Unis, pays dans lequel le vaccin est commercialisé depuis 2006 - ne fait que confirmer les résultats du premier essai clinique sur le Zostavax®, qui a été publié dans le NEJM en 2005. Mais l’étude du JAMA a l’avantage de corroborer ces résultats dans la vraie vie et surtout, sur un très grand nombre de patients : plus de 75 000 personnes ont été vaccinées et appariées avec 227 000 personnes non vaccinées. Dans le détail, on note 6,4 cas de zona pour 1 000 personnes-années chez les vaccinés contre 13 cas de zona pour 1 000 personnes-année chez les non vaccinés. De plus, l’étude du JAMA indique que la vaccination a réduit les risques de zona ophtalmique et les hospitalisations potentiellement engendrées par le VZV. Elle montre également que le vaccin réduit le risque de zona non seulement chez les personnes de 60 ans et plus, mais aussi chez celles souffrant de pathologies chroniques comme le diabète, les maladies cardiovasculaires, pulmonaires ou rénales.

Pas de commercialisation en France pour l’instant

Toutefois, les conséquences de tels résultats ne devraient pas se faire ressentir dans l’hexagone à court et moyen terme. En effet, si le Zostavax® a obtenu une AMM européenne en 2006, il n’est toujours pas commercialisé en France. Notamment, car le Conseil supérieur d’hygiène publique de France (CSHPF) ne recommande toujours pas (depuis son avis datant de fin 2006) la vaccination large par le Zostavax® en raison des incertitudes sur la durée de protection et du risque potentiel de retarder le zona à un âge où les algies sont plus fréquentes. Le CSHPF devrait reconsidérer sa position dès que des données seront disponibles sur son efficacité à long terme et sur l’intérêt d’un éventuel rappel vaccinal. Selon Sanofi Pasteur MSD, le vaccin est en cours d’enregistrement, mais, les procédures étant longues, il ne sera pas lancé en 2011.

Charlotte Demarti

Source : legeneraliste.fr