Le vaccin anti-rotavirus divise par deux les hospitalisations des bébés

Publié le 04/12/2009

Une expérience de vaccination gratuite des nourrissons contre le rotavirus, responsable des diarrhées les plus graves, a permis de diviser par deux le nombre d'hospitalisations pour gastro-entérite à rotavirus l'hiver dernier au CHU de Brest. Les résultats de cette étude d'impact de la vaccination contre le rotavirus -qui ne fait pas partie des vaccinations recommandées en France- ont été présentés jeudi. Cette étude a permis d'évaluer l'impact de la campagne de vaccination par RotaTeq, commencée en mai 2007 chez les nourrissons de la Communauté urbaine de Brest. 2.034 bébés ont reçu les trois doses conseillées, soit une couverture vaccinale de près de 47%. L'hiver 2008/2009, sur 60 hospitalisations pour gastro-entérite à rotavirus "attendues" au CHU de Brest, sur la base des données des épidémies antérieures, seules 30 ont été observées.

La gastro-entérite à rotavirus serait à l'origine chaque année en France de 18.000 hospitalisations et d'entre 10 à 20 décès.


Source : legeneraliste.fr