Le trésor de l’Hôtel-Dieu  Abonné

Publié le 01/07/2011

Peu avant sa mort en 1966, la dernière religieuse de l’Hôtel-Dieu de Château-Thierry (Aisne) transmet les clefs des greniers en mentionnant l’existence d’œuvres d’art exceptionnelles. Mais ce n’est qu’en 1973 que la responsable de l’économat redécouvre fortuitement ce qu’on va désormais appeler « le trésor de l’Hôtel-Dieu ». En 1983, lorsque l’hôpital quitte les lieux, les œuvres commencent à être répertoriées puis restaurées – et ce, jusqu’en 2002. Et c’est seulement au début de cette année que le « Musée du Trésor de l’Hôtel-Dieu »* est ouvert au public.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte