Santé publique

Le thermalisme à l’épreuve des preuves  Abonné

Publié le 21/11/2014

Recherche clinique, études d’efficience, exploration de nouveaux champs d’actions... Depuis 2004, et la création de l’AFRETH, le thermalisme prend un bain de jouvence et tente de s’inscrire dans une démarche de plus en plus scientifique. Le point sur une décennie de recherche.

Crédit photo : GARO/PHANIE

Le thermalisme évolue et s’ancre depuis dix ans dans une recherche scientifique avec l’AFRETH (Association Française pour la Recherche Thermale). Le 13 novembre dernier l’association présentait à l`Académie de Médecine le bilan de ses 10 années de travaux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte