Arche de Zoé

Le Tchad réclame 6,3 millions au Dr Van Winkelberg  Abonné

Publié le 14/10/2011

Le généraliste impliqué dans l’affaire de l’Arche de Zoé devait comparaître hier, jeudi, devant le TGI de Digne-les-Bains. Si le régime tchadien avait consenti à gracier les six membres de l’association en mars 2008, en leur épargnant « huit ans de travaux forcés », il avait précisé que la question des dommages et intérêts n’était « pas concernée » par cette grâce. Le Tchad réclame donc, à présent, au Dr Van Winkelberg la coquette somme de 6,3 millions d’euros devant la justice française.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte