Le SNJMG se désolidarise des internes de spécialité

Publié le 15/10/2012

Le Syndicat national des jeunes médecins généralistes (SNJMG) désapprouve le préavis de grève de 24h à partir du 17 octobre, dernier jour des négociations sur les dépassements d’honoraires, déposé la semaine dernière par l’ISNIH et rejoint par l'INSCCA. Les internes de spécialité rejettent toutes «mesures plafonnant les dépassements d’honoraires, ou limitant l’installation des jeunes médecins en secteur 2». Une action que le syndicat de jeunes généralistes juge «corporatiste», et qui est «loin», selon lui, «d'être représentative des attentes de la majorité des internes et jeunes médecins». Le syndicat a par ailleurs déclaré réfléchir à un appel à la grève nationale de 24h à la même date concernant les internes de médecine générale. Ces derniers revendiquent un «alignement du temps de travail des internes sur celui des praticiens hospitaliers»; une «revalorisation des rémunérations de base et des gardes»; et «la convergence des deux secteurs conventionnels vers un secteur unique revalorisé».


Source : legeneraliste.fr