Le SML se rassemble à Marseille, boudé par les pouvoirs publics

Publié le 28/09/2013

Pendant que la CSMF se réunit cette fin de semaine à Lille, les cadres du Syndicat des Médecins Libéraux (SML) se rassemblent à Marseille. Un peu plus de 200 médecins étaient réunis vendredi pour l’ouverture d’un congrès qui s’achève samedi et est centré sur le thème de la prévention. Ces "Initiatives libérales" sont marquées cette année par la désaffection en cascade des représentants des pouvoirs publics. Initialement invitée par le SML, Marisol Touraine, la ministre de la Santé, devait être remplacée vendredi par sa ministre déléguée aux personnes âgées, Michèle Delaunay, qui a à son tour annoncée mercredi qu’elle annulait son déplacement à Marseille. Jamais deux sans trois : prévu dans le programme pour intervenir samedi, Frédéric Van Roekegheim, le directeur général de l’Assurance maladie s’est lui aussi décommandé... Dans son discours, Roger Rua, président du SML a présenté ces absences comme une bouderie des pouvoirs publics vis-à-vis du positionnement de plus en plus opposant de ce syndicat, tant vis-à-vis du dispositif sur les dépassements d’honoraires que vis-à-vis de la politique de santé du gouvernement. " Concernant en particulier l’absence de la ministre de la Santé, le Dr Rua a notamment souligné : "Le positionnement du SML n’était pas celui d’autres syndicats utilisant la cire. Elle a préféré ne pas venir nous voir."


Source : legeneraliste.fr