Le secteur optionnel va-t-il résoudre l’accès aux soins ?  Abonné

Publié le 23/10/2009

Quand un généraliste envoie un patient chez un confrère spécialiste, il n’est pas toujours évident de trouver un correspondant en tarif opposable. La création annoncée du secteur optionnel pour les chirurgiens, anesthésistes et obstétriciens va-t-elle résoudre ce problème d’offre de soins (lire le compte-rendu de la négociation sur www.legeneraliste.fr) ? Rien n’est moins sûr mais on peut espérer néanmoins un petit progrès.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte