?Le secteur optionnel en panne  Abonné

Publié le 09/09/2011

Alors que le Parlement examine le plan « rigueur », la Mutualité a lancé une campagne dans la presse pour protester contre la hausse des taxes sur les contrats des complémentaires santé. Les associations de patients dénoncent « un nouveau coup de rabot sur les usagers ». Les spécialistes s’inquiètent pour le secteur optionnel. à juste titre puisque les complémentaires de l’UNOCAM considèrent que la date-butoir du 30 septembre est désormais « caduque ».


Source : Le Généraliste: 2572