Un film, un médecin

Le Secret magnifique

Publié le 29/11/2013

Voir un extrait

Réalisation

Douglas Sirk

Année de réalisation

1954

Durée

103 minutes

Scénario

Robert Blees, Lloyd C. Douglas, Finley Peter Dunne, Victor Heerman et Sarah Y. Mason

Distribution

Jane Wyman (Helen Phillips),

Rock Hudson (Bob Merrick),

Agnes Moorehead (Nancy Ashford),

Otto Kruger (Edward Randolph),

Barbara Rush (Joyce Phillips)

L’histoire

Le jour où Bob Merrick a un accident de hors-bord, le chirurgien Dwayne Phillips est victime d'une crise cardiaque. Et l'appareil de réanimation qui aurait pu le sauver est utilisé pour Merrick. Soigné, ce dernier se sauve de sa chambre d'hôpital et est pris en stop par Helen Phillips, femme du défunt chirurgien. Quelque temps après, attiré par elle, il décide de la suivre. Alors qu'elle tente de fuir, Helen descend d'un taxi et se fait renverser par une voiture...

Secrets de tournage

- Ross Hunter, le producteur du studio Universal auquel appartient les droits du scénario décida de faire un remake du Secret magnifique, signé en 1935 par John M. Stahl et qui fut un très grand succès populaire.

- Douglas Sirk n'avait pas choisi le sujet, et disposa d'aucune liberté pour modifier le scénario. Le studio voulut avec ce film lancer Rock Hudson alors que Jane Wyman avait déjà un statut de star.

- Le scénario est tiré d'un roman écrit par un pasteur protestant qui a renoncé à faire des sermons pour écrire un roman… dont le propos reste sulpicien : faire attention aux autres, se dépasser soi-même, lutter pour transcender sa médiocrité.

- Pour Philippe Le Guay, Douglas Sirk reprend le même propos que celui de Diderot dans sa Lettre aux aveugles à l'usage de ceux qui voient : c'est dans le spectacle du monde que l'on peut atteindre à la compassion. Les aveugles ne peuvent pas se rendre compte qu'autour d'eux il y a la misère et la faim parce qu'ils n'ont pas la clé sensible du monde. Ceux qui voient peuvent être touchés par ceux qui souffrent.


Source : legeneraliste.fr