Thrombose veineuse

Le rivaroxaban taquine l’énoxaparine  Abonné

Publié le 15/04/2011
Avec l’essai Magellan, le dogme de l’héparine injectable en prévention thrombo-embolique est bousculé par un nouvel anticoagulant oral agissant directement sur le facteur X.

Crédit photo : ©BATCO-JOUBERT/PHANIE

L’étude Magellan a atteint son objectif primaire de non-infériorité sur le critère d’efficacité. Le rivaroxaban (Xarelto®, Bayer HealthCare) est aussi bon que l’héparine sur la prévention thrombo-embolique de patients médicaux et, sur le long terme, le rivaroxaban s’avère même supérieur. Petit bémol, l’analyse primaire ne dégage pas de bénéfice clinique net sur l’ensemble des patients mais il faut souligner que la population incluse se caractérise par sa grande hétérogénéité de présentation clinique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte