Hypertension artérielle

Le risque coronaire des femmes est sous-estimé  Abonné

Publié le 18/02/2011
Si hommes et femmes bénéficient des mêmes ajustements thérapeutiques d’une hypertension artérielle, le risque cardiovasculaire féminin est moins bien mesuré et en particulier leur degré d’ischémie myocardique.

« L’hypertension est un facteur de risque vasculaire à la fois très partagé, important et mal contrôlé, au moins une fois sur deux, en dépit des progrès thérapeutiques », argue le Dr Maxime Guenoun, président du CNCF (Collège National des Cardiologues Français). Dans l’hypertension, "la femme n’est pas l’égale de l’homme".

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte