Le Réseau Environnement Santé réclame des actions urgentes  Abonné

Publié le 06/04/2012

En publiant le 14 mars son rapport « Évaluation du lien entre environnement chimique, obésité et diabète » le Réseau Environnement Santé exhorte d’ores et déjà le futur gouvernement à adopter un plan de santé publique visant une exposition humaine nulle aux perturbateurs endocriniens et préconise l’élaboration d’une action réglementaire urgente à l’échelle européenne, par l’établissement de critères pour l’identification des polluants endocriniens et la reconnaissance d’une catégorie à part entière dans les réglementations REACH, devant conduire à leur interdiction progressive.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte