Dr Joël Spiroux*

« Le rendez-vous manqué des ARS »  Abonné

Publié le 03/02/2012

« Ce qui pour moi aurait été vraiment pertinent, c’est la mise sur pied des ARS avec le regroupement de toutes les structures comme par exemple la DASS, la DRASS et la DRIRE. Rassembler tout cela sous une seule et même casquette aurait permis de mieux gérer les attentes. Mais on n’a pas laissé suffisamment de financement à l’ARS pour faire un travail complètement exhaustif en terme de santé publique. Le problème, c’est qu’en France on fait plutôt du soin public. Et on produit en même temps des pathologies.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte