Si « Le Généraliste » était paru en novembre 1909

Le remède de Colbert à la dépopulation

Par
Alain Létot -
Publié le 19/11/2015
histoire

histoire

Au cours d’une récente séance de l’Académie de médecine, le Professeur Landouzy nous révélait une intéressante création du célèbre ministre de Louis XIV, bonne à rappeler par ce temps de dépopulation croissante.

Colbert avait concédé aux pêcheurs de Fort-Mardyck, une plage sablonneuse, en propriété collective et inaliénable. Les propriétaires collectifs en sont venus depuis à diviser la dotation de Colbert en jardins concédés à titre viager aux nouveaux marins. De la sorte, tous ceux qui habitent cette région « paradisiaque », jouissant d’un coin de terre, se sentent garantis contre la misère, sachant que leurs enfants, en se mariant, jouiront du même avantage qu’eux. « N’ayant aucune crainte d’avenir pour leur progéniture, les pêcheurs terriens ne craignent pas d’avoir beaucoup d’enfants. » Ces dots agraires, que le Dr Lancry (de Dunkerque) voudrait voir se généraliser, pourraient, en effet, si elles étaient vulgarisées, « prendre une place importante dans l’armement antituberculeux, comme l’a dit le Professeur Landouzy, à côté de tous autres moyens que jamais nous ne compterons trop nombreux pour vaincre la Maladie sociale ».

(La Chronique médicale, novembre 1909)


Source : legeneraliste.fr