Le ranélate de strontium stimule la formation  Abonné

Publié le 15/04/2011

La plus grande étude d'histomorphométrie réalisée à ce jour a porté sur 268 femmes ostéoporotiques post-ménopausiques. Elles ont subi deux biopsies osseuses transiliaques, l'une à JO, l'autre après 6 ou 12 mois de traitement, sous ranélate de strontium (à 2g/jour) ou alendronate (à 70mg/semaine). « La formation osseuse a été mesurée grâce au rapport entre surface osseuse nouvellement minéralisée et surface osseuse totale, rapport plus élevé avec le ranélate de strontium.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte