Dermatologie

Le psoriasis en mal de persévérance  Abonné

Publié le 02/11/2012
À l’occasion de la Journée mondiale du psoriasis, les dermatologues insistent sur la nécessité de traiter longtemps et régulièrement cette affection qui touche 3 % de la population

« Le psoriasis est plus sous traité que sous-diagnostiqué » a indiqué le Dr Dominique Lons-Danic (Groupe hospitalier Paris Saint Joseph). « Il y a peu de pièges diagnostiques même si on peut hésiter parfois avec un eczéma » a ajouté la dermatologue. Beaucoup de patients vivent la maladie comme une fatalité en pensant qu’il n’y a rien à faire ou parce qu’ils ont été déçus par un traitement qui n’a pas contrôlé leurs symptômes ou n’a apporté qu’une rémission temporaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte