Le programme de la FMF pour les négociations conventionnelles

Publié le 06/06/2011

Après la CSMF, le SML et MG France, la FMF a fait connaître lundi matin son programme pour la prochaine convention. « Il faut un investissement financier massif sur la médecine libérale rétablissant l’attractivité du métier au moins au niveau de celle de l’exercice salarié qui attire actuellement plus de 90 % des nouveaux diplômés (et de plus en plus d’anciens installés) le revenu final y étant au moins égal pour des charges de travail et de tracasseries infiniment moindres » explique en introduction le Dr Jean-Paul Hamon, président revendiqué de la FMF, dans un message électronique. La FMF entend rester fidèle à ses principes : maintien du paiement à l’acte, maintien du secteur 2 et maintien en ville des correspondants spécialistes libéraux « garant de qualité et de proximité ». Le financement de l’investissement sur la médecine libérale peut être gagé sur le mode de fonctionnement de l’hôpital, l’industrie pharmaceutique et les frais de gestions de l’Assurance maladie et des complémentaires. Sur le parcours de soins, la FMF préfère le terme de « médecin référent » au motif que tous les médecins sont « traitants ». Quant au parcours de soins version 2005, il doit selon elle être remplacé par « une vraie coordination centrée sur la messagerie sécurisée avec un authentique partage de l’information, garant de la qualité des soins » en parallèle de l’abandon du DMP qui « pose de réels problèmes de garantie de confidentialité des données ». Comme MG France, la FMF demande un « forfait généralisé » par patient ayant choisi de passer un contrat avec un médecin généraliste ou aussi pour elle un pédiatre. Son montant ne serait pas inférieur à l’ancien contrat référent soit 46 euros.


Source : legeneraliste.fr