Dr Pierre-Yve Traynard, professeur d’éducation thérapeutique, médecin coordinateur du Réseau Paris Diabète (Paris).

« Le problème de l’observance dépasse le seul cadre du générique »  Abonné

Publié le 05/06/2009

Crédit photo : ©DR

Il est probable que les génériques ajoutent une difficulté supplémentaire du point de vue de l’observance car souvent les patients se repèrent spontanément aux couleurs des comprimés, au boîtage, au nom. Qui va s’assurer de la bonne compréhension du patient ? Les polymédicamentés, les personnes âgées mériteraient plus d’attention et, en général, tous ceux qui ont une connaissance approximative de leur pathologie et de son traitement et qui, pour cela, se raccrochent uniquement à l’aspect visuel du comprimé ou de la boîte.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte