Cardiologie

Le prasugrel en première ligne dans le syndrome coronaire aigu  Abonné

Publié le 30/03/2012
Après les résultats de l’essai Triton comparativement au clopidogrel, le prasugrel est présent dans les protocoles de cardiologie aussi bien en angioplastie primaire qu’en thrombolyse.

Dans le groupe préspécifié des infarctus ST +, le prasugrel (Effient) permet comparativement au clopidogrel de réduire de 21 % supplémentaires le nombre des événements cardiovasculaires majeurs (décès, récidives d’IDM, AVC) sans prix à payer sur le risque hémorragique ; « Le niveau d’agrégation plaquettaire est plus élevé dans cette population (des infarctus ST+)» a précisé le Pr Montalescot (hôpital Pitié-Salpêtrière, Paris).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte