Psychiatrie

Le poids de la bipolarité sur la vie sociale  Abonné

Publié le 23/09/2011
Les patients bipolaires sont bien conscients des conséquences de leurs épisodes maniaques sur leur environnement socio-affectif selon une étude qualitative présentée au congrès de l’European Congress of NeuroPsychopharmacology.

Un travail soutenu par Lundbeck vise à mieux connaître le vécu des phases maniaques ainsi que les aspects thérapeutiques chez les patients bipolaires de type I. Elle est conduite au Royaume-Uni, en Allemagne et en France en petits groupes de patients recrutés par leur médecin. Selon les premiers résultats, les patients atteints de trouble bipolaire sont notamment inquiets de leurs prises de risque et de leur comportement antisocial auprès de leur entourage lors des épisodes maniaques. Cependant, ils avouent se sentir très proches des autres patients atteints de cette pathologie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte