Le patron de la Lufthansa relance le débat sur le secret médical

Publié le 22/05/2015

Crédit photo : GARO/PHANIE

La compagnie aérienne allemande Lufthansa pourrait bien introduire des tests médicaux surprises pour ses pilotes. Ces derniers permettraient de déceler une prise de médicaments régulière de type antidepresseurs. Cette mesure fait suite en partie au crash du vol de la Germanwings, filiale low cost de la Lufthansa fin Mars dans les Alpes, et qui avait couté la vie à 150 personnes.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)