Le pape évoque son opération du poumon

Publié le 24/09/2013

La première interview fleuve du pape François aux revues jésuites du monde entier, publiée la semaine dernière a été l’occasion pour le Souverain pontife d’évoquer les problèmes pulmonaires qu’il a eu lorsqu’il avait 21 ans en 1957. Le pape y a fait allusion, sans d’ailleurs qu’on lui pose la question, et presque comme une parabole pour illustrer un tout autre propos : la nécessité pour un chrétien d’être inserrré dans les réalités sociales et pas enfermé «dans un laboratoire». «Il y a tant de frontières, a expliqué le chef de l’Eglise. Pensons aux religieuses qui vivent en milieu hospitalier : elles vivent aux frontières. J’ai beaucoup de gratitude pour l’une d’entre elles.» Et de poursuivre à propos de cette hospitalisation en Argentine, suite à une pneumopathie qui s’est soldée par une pneumonectomie d’un lobe de poumon : «Quand j’ai eu un problème au poumon à l’hôpital, le médecin m’a donné de la pénicilline et de la streptomycine à une certaine dose. La sœur qui se tenait dans la salle a triplé la dose parce qu’elle avait du flair, elle savait quoi faire parce qu’elle se tenait toute la journée auprès des malades. Le médecin, qui était certes compétent, vivait dans son laboratoire, la sœur vivait sur la frontière et dialoguait avec la frontière toute la journée. »


Source : legeneraliste.fr