Le "oui, mais" de Touraine aux autotests du sida

Publié le 06/04/2013

«Les autotests ne peuvent constituer qu’un outil de plus pour faciliter le dépistage.» Après avoir reçu les avis du Conseil National du Sida et du Comité d’éthique sur la mise à disposition d’autotests du Sida, Marisol Touraine semble s’engager vers un feu vert. Elle vient de saisir l’ANSM et la HAS pour savoir «comment ces autotests pourraient s’intégrer dans la stratégie globale de prévention et de dépistage du VIH.» D’ores et déjà, la ministre de la Santé souligne dans un communiqué que la mise à disposition des autotests s’accompagnera «d’un dispositif spécifique d’information et d’accompagnement des utilisateurs dans la mesure où, rappelle-t-elle, les résultats des autotests doivent être confirmés par un test sanguin classique.»


Source : legeneraliste.fr