Le mystère des origines du coronavirus MERS reste entier

Publié le 09/01/2014

Le "mystère" persiste sur l'origine du coronavirus MERS, ainsi que sur son mode de transmission de l'animal à l'homme, a expliqué mercredi à Paris le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE). Lors de ses voeux à la presse, Bernard Vallat, a reconnu que l'origine du virus restait à confirmer, même si elle est "probablement animale", avec une forte suspicion sur la chauve-souris, chez qui "on a trouvé des virus très similaires", a expliqué le Dr Vallat. En outre, "un virus semblable a été découvert sur des échantillons prélevés sur des chameaux il y a dix ans. "Cela signifie que le virus était déjà là il y a dix ans et qu'il ne se passait rien chez l'homme. Que s'est-il passé depuis ? Quel a été l'élément déclencheur de la transmission à l'homme ?", s’est interrogé le spécialiste. En revanche, la transmission du coronavirus entre humains est bien confirmée, a-t-il rappelé. Depuis septembre 2012, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a recensé 177 cas confirmés de coronavirus MERS, dont 74 décès, selon le dernier bilan mis en ligne sur son site.


Source : legeneraliste.fr