Le mésothéliome désormais à déclaration obligatoire

Publié le 18/01/2012

Les mésothéliomes s’ajoutent à la liste officielle des maladies à déclaration obligatoire (DO), selon un décret du 16 janvier 2012. Ainsi, tout nouveau cas de mésothéliome, quel que soit son site anatomique (plèvre, péritoine, péricarde…), devra désormais être notifié au médecin de l’Agence Régionale de Santé (ARS), par tout médecin (pathologiste ou clinicien) exerçant en France et qui en pose le diagnostic.

Cette DO s’inscrit plus largement dans la lutte contre le cancer et en particulier des cancers liés à l’exposition à l’amiante. Cette exposition, qui a pu survenir plusieurs dizaines d’années avant l’apparition de la maladie représente actuellement le seul facteur de risque avéré de mésothéliome. Elle est le plus souvent professionnelle mais peut également être d’origine « environnementale ».

Rappelons qu’on estime aujourd’hui que chaque année en France surviennent entre 800 et 1 200 nouveaux cas de mésothéliome.

Pour déclarer un nouveau cas, le médecin doit remplir le formulaire dédié ("pathologiste" ou "clinicien" et région d’exercice), le dater, le signer et l’adresser rapidement par fax au médecin de l’ARS, au numéro figurant sur le formulaire. Ces formulaires sont téléchargeables sur le site de l’InVS : www.invs.sante.fr.


Source : legeneraliste.fr