Congrès de l’EASD 2010

Le match des incrétines  Abonné

Publié le 15/10/2010
Analogue humain du GLP-1 ou inhibiteur DPP-4, ces deux incrétines possèdent des modes d’action différents pour des efficacités moyennes sensiblement voisines sur la réduction de l’HbA1c. Leur comparaison directe, une première, donne l’avantage au liraglutide sur la sitagliptine, même si elles ne s’adressent pas au même profil de patient diabétique de type 2.

Le Dr Richard Pratley (University of Vermont College of Medicine, Etats-Unis) a dirigé récemment le programme LEAD*, un ensemble d’études prospectives randomisées sur 26 semaines comparant l’efficacité et la sécurité du liraglutide, analogue humain du GLP-1 versus la sitagliptine inhibiteur DPP-4 en association à la metformine (1 500 mg journaliers ou plus) chez des patients diabétiques de type 2 (DT2) insuffisamment contrôlés par la metformine seule. Les patients avaient reçu 1,2 mg ou 1,8 mg de liraglutide une fois par jour, ou 100 mg de sitagliptine quotidiens par voie orale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte