Le manque d’argent réduit les capacités mentales

Publié le 30/08/2013

Selon une étude publiée jeudi dans la revue Science, les efforts requis pour faire face à des problèmes matériels de base épuisent les capacités mentales des personnes pauvres, leur laissant peu d'énergie cognitive pour se consacrer à leur formation ou leur éducation. Cette mobilisation des capacités cérébrales pour surmonter des situations stressantes comme le fait de savoir s'il y a assez d'argent pour nourrir sa famille ou payer le prochain loyer peut entraîner une réduction de 13 points du quotient intellectuel (QI), soit une baisse de 10% pour la moyenne de la population. «La pauvreté est souvent vue comme le résultat d'un échec personnel ou la conséquence du fait d'avoir été élevé dans un environnement défavorable, mais notre étude montre que le manque de ressources financières peut en lui-même handicaper les fonctions cognitives», explique, Jiayingt Zhao, professeur adjoint de psychologie à l'Université de Colombie Britannique, au Canada.


Source : legeneraliste.fr