Le leader de la CFDT charge les syndicats de médecins

Publié le 16/04/2010

«Les représentants de la médecine libérale, ce sont des hommes "quinquas" qui ne représentent pas leur milieu professionnel qui est, en particulier, (constitué) de plus en plus de jeunes femmes», a expliqué vendredi 16 avril François Chérèque. Pour le secrétaire général de la CFDT, les syndicats médicaux ne sont donc «pas représentatifs de l'aspiration» de nombreux médecins, au salariat, par exemple. Selon M. Chérèque, le manque de médecins généralistes en certains endroits tient au fait que «l'organisation de la médecine libérale ne correspond plus à l'aspiration des jeunes médecins». Pour le leader de la CFDT, une partie du corps médical, «aspire à une réduction du temps de travail» plutôt que de «travailler 60 à 70 heures par semaine», a-t-il affirmé.


Source : legeneraliste.fr