Birmanie

Le kaléidoscope du Myanmar  Abonné

Publié le 09/12/2011
La récente libération d’Aung San Suu Kyi, - à qui Luc Besson a consacré un film, « The Lady », sorti le 30 novembre - permet de penser que la junte militaire au pouvoir depuis un demi-siècle au Myanmar ( ex-Birmanie) , au cœur de l’Asie du Sud-est, souhaite ainsi donner un timide signe d’ouverture. Sur le terrain, les habitants de ce pays à la culture millénaire et aux paysages époustouflants espèrent la venue des Occidentaux : ils leur apportent une bouffée de liberté et des subsides dont ils ont impérativement besoin.

Crédit photo : ©GABEY

Nous voici au cœur d’un pays qui vit à huis clos. A Yangon (ex-Rangoon), la principale ville du pays, vivent plus de cinq millions d’habitants. On y découvre des espaces verts, de beaux lacs, des rues où bringuebalent des bus surchargés et assez peu de voitures et un quartier colonial où trône le mythique hôtel Strand respirant toujours un certain flegme bien british.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte