Le jour où Jean-Michel Calut à pris la tête des 531  Abonné

Publié le 09/10/2009

Pour le Dr Jean-michel Calut, tout commence, il y a un peu plus de trois ans, lorsque ce généraliste installé il y a vingt-six ans en milieu semi-rural dans le Puy de Dôme devient porte-parole du collectif des 531 médecins de l’agglomération clermontoise, opposés à l’implantation d’un incinérateur dans leur région. Inquiets de l’incidence possible sur la santé de leurs concitoyens, surtout en matière de cancers, les médecins s’organisent, militent, organisent des réunions de sensibilisation et épluchent les données épidémiologiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte