Anticoagulants

Le grand bond en avant  Abonné

Publié le 18/09/2009
L’arsenal des anticoagulants est en pleine mutation. L’étude RE-LY a fait l’événement en montrant la supériorité du dabigatran, un inhibiteur direct de thrombine par rapport à un antivitamine K avec l’avantage de l’absence de surveillance biologique. L’essai PLATO a trouvé dans le ticagrelor une alternative sérieuse au Plavix. Quant au rivaroxaban, il est lui aussi en bonne voie. Un changement des pratiques s’amorce.

Crédit photo : ©BSIP/INGRAM

L’étude RE-LY® (Randomized Evaluation of Long term Anticoagulant Therapy) a fait sensation dans le petit monde de l’anticoagulation. Elle montre que le dabigatran (Pradaxa ®) fait mieux que la warfarine avec une nette réduction du risque hémorragique en prévention thrombo-embolique de la fibrillation atriale (FA). « Elle va changer la vie des patients… et des médecins qui n’auront plus besoin de doser l’INR ! » a prédit le Pr Jean-Yves Le Heuzey (Hôpital européen Georges Pompidou, Paris).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte