Le gouvernement voudrait faciliter les sorties anticipées d’ALD

Publié le 15/09/2009

Selon le quotidien économique La Tribune, le gouvernement envisagerait pour les malades « guéris » une sortie anticipée du régime des affections de longue durée. La HAS avait proposé, en juin dernier, au ministère de la Santé que la durée de prise en charge à 100 % soit fixée à deux ou cinq ans, selon les pathologies. Au terme de ce délai, le malade serait revu pour vérifier que sa situation pathologique corresponde toujours aux critères de l’ALD. Mais les anciens malades pourraient toujours être pris en charge à 100 % pour les visites périodiques de suivi de leur pathologie.


Source : legeneraliste.fr