Le généraliste sur grand écran  Abonné

Publié le 07/05/2010

Au cinéma aussi, les personnages de médecins généralistes ont la cote. Véritable source d’inspiration, le quotidien des blouses blanches a servi de toile de fond aux films « J’ai horreur de l’amour » de Laurence Ferreira Barbosa, à « La Maladie de Sachs » de Michel Deville ou encore au dernier long métrage d’Anne Le Ny, « Les invités de mon père ». La comédienne Karin Viard y interprète une généraliste un peu paumée, qui ne sait plus vraiment pourquoi elle a choisi ce métier : était-ce par vocation ou plutôt pour faire plaisir à son père, médecin lui aussi ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte