Le généraliste gersois disparu s’était donné la mort  Abonné

Publié le 23/09/2011

Crédit photo : ©GELEBART/REA

Le corps sans vie du médecin gersois de 51 ans, porté disparu depuis une dizaine de jours, a été retrouvé mardi dans le Lot-et-Garonne. Philippe Cassiède se serait vraisemblablement suicidé. Macabre découverte pour le couple d'Anglais qui se promenait au bord de la rivière Baïse à Moncrabeau, une localité située près de Condom, ville d’origine du généraliste. Gisant à côté de son AUDI rouge, il se serait donné la mort par arme à feu, selon les premiers éléments de l'enquête. Il avait acheté une carabine de chasse le jour de sa disparition, le 9 septembre.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte