Le futur commissaire Santé de l’UE auditionné par les députés européens

Publié le 13/11/2012

L'ex-ministre des Affaires étrangères de Malte, Tonio Borg, désigné par son gouvernement pour occuper le poste de commissaire européen en charge de la Santé et des consommateurs saura la semaine prochaine si sa candidature reçoit l’aval du Parlement européen. Il a passé mardi un grand oral, d’environ trois heures devant les députés européens. Connu et parfois décrié pour ses positions conservatricesn sur l'avortement ou le droit des homosexuels , Tonio Borg a indiqué qu’il ferait «respecter le droit européen avant ses convictions personnelles». «En matière d'avortement, ce sont les Etats membres de l'UE qui sont compétents», a rappelé Tonio Borg. Sur d'autres sujets sensibles, comme les OGM ou le renforcement de la législationn sur le tabac Tonio Borg a également préféré botter en touche en se remettant à la compétence des Etats. «Je respecterai le principe de subsidiarité», a-t-il dit à plusieurs reprises. Il a promis de présenter dès janvier 2013 une nouvelle proposition «ambitieuse» de législation sur le tabac,mais, pressé par les parlementaires de préciser son projet, il s'est dit «personnellement» peu favorable à des paquets de cigarettes sans marque.


Source : legeneraliste.fr